Economie, Famille, Retraité,

Dégâts des eaux : bien s’assurer que vous êtes assuré !

sanscompromis_dégâts_eaux

Imprévisibles, ils sont le cauchemar de n’importe quel locataire et propriétaire ! sanscompromis.be vous donne quelques conseils pour ne pas paniquer en cas de dégâts des eaux.

L’assurance incendie (appelée également assurance habitation) couvre de nombreux dommages dont – notamment et étonnement – les dégâts des eaux ! Si stricto senso, il n’est pas obligatoire d’y souscrire, elle reste indispensable aux propriétaires. A noter d’ailleurs que lors d’un prêt hypothécaire la majorité des banques exigeront des preuves de souscription à ce type d’assurance. Côté locataire, rien ne l’y oblige non plus sauf si le propriétaire le lui impose par contrat.

Que couvre l’assurance ?

Un dégât des eaux se définit par tout dommage causé par l’eau sur un bien mobilier ou/et immobilier. On y retrouvera par exemple l’inondation causée par de fortes pluies, la fuite de canalisation, l’infiltration à travers la toiture, les canalisations d’eau endommagées par le gel etc… Si la couverture standard assure systématiquement le logement et son contenu, les jardins et aménagements extérieurs dépendront par contre du type d’assurance contracté. Quand on parle de sinistre l’on doit aussi s’interroger sur sa provenance (le dégât des eaux provient-il de chez vous et/ou d’un voisin ?) et sur la propriété des biens endommagés ( s’agit-il des vôtres et/ou d’un tiers ? ). Dans tous ces cas de figure votre assurance habitation entre en jeu pour vous indemniser, mais attention, si les dommages sont causés par une négligence de votre fait par défaut d’entretien (une maison de vacance mal entretenue, des appareils défectueux, des feuilles mortes qui bouchent la gouttière, etc.) vous ne pourrez bien évidemment pas compter sur l’indemnisation de votre assurance.

Les automatismes à avoir en cas de pépin !

Si vous êtes locataire, contactez votre propriétaire au plus vite et en attendant les ‘secours’, ne cédez surtout pas à la panique : trouvez l’origine de la fuite, pensez à éteindre le disjoncteur d’électricité, protégez et éloignez les meubles aux alentours de la zone sinistrée. Il faudra ensuite ne pas oublier de « documenter » l’état du sinistre avec photos à l’appui, heure de constatation du sinistre, listing détaillé des dégâts constatés, tout en prenant soin de conserver les affaires endommagées, et si possible, de les accompagner de leurs factures d’achat. Les propriétaires eux devront immédiatement contacter leur assureurs avec la même documentation susmentionnée.

Articles similaires :

 

Laisser un commentaire

Contactez-nous

02 000 000 000

info@sanscompromis.be

Bruxelles 1170

  • Facebook
  • Instagram
  • Linkedin
  • Twitter