Brèves, Famille,

L’état des lieux ou l’état du lieu?

Monsieur B. est le modeste propriétaire d’un petit appartement qu’il loue à une famille nombreuse, sympathique et sans histoires. Vient le jour où les locataires mettent fin à leur bail et donnent rendez-vous à leur propriétaire pour le conventionnel état des lieux et la remise des clés.

Jusqu’ici, rien d’exceptionnel, me direz-vous. Tout bascule au moment où monsieur B. passe la porte de ce qu’était jadis son appartement pour entrer dans la quatrième dimension: la moitié du plancher du salon a été arrachée!

Mais pourquoi avez-vous fait ça?

hurle-t-il… La réponse est aussi logique pour les locataires que surréaliste pour le propriétaire:

Eh bien, pour faire un feu au milieu du salon, bien sûr!

Scandalisé, Monsieur B. appelle alors une agence immobilière pour lui venir en aide.

«Le propriétaire était comme fou», se souvient Gabriel, l’agent immobilier.

On lui conseille de voir un avocat, mais il a commis plusieurs erreurs dans la procédure de location: il n’a pas fait d’état des lieux à l’entrée, n’a pas demandé de garantie locative et n’a pas bien vérifié les fiches de salaire. Pas mal de propriétaires louent sans passer par une agence, d’abord parce qu’ils font confiance aux gens, mais aussi pour économiser le mois de commission. Mais ça, c’est juste une histoire parmi tant d’autres, malheureusement.

1

Articles similaires :

 

Contactez-nous

02 000 000 000

info@sanscompromis.be

Bruxelles 1170

  • Facebook
  • Instagram
  • Linkedin
  • Twitter